NOVEMBRE 2017 DEVENEZ BÉNÉVOLES!
crédit photo: Le Duc

Julie Gilbert

Julie Gilbert est une auteure et scénariste suisse. Après des études de lettres à la Sorbonne, puis une formation de scénario à l’EICTV de la Havane et à l’ECAL à Lausanne, elle écrit pour le cinéma, essentiellement avec Frédéric Choffat (La Vraie vie est ailleurs, Mangrove, Désert) et pour le théâtre (Nos Roses ces putains, Les 13 de B., My Swiss Tour). Quatre fois lauréate du prix SSA en cinéma et théâtre, elle bénéficie en 2006 de la résidence et bourse d’écriture Textes-en-scènes sous la direction d’Enzo Cormann. Puis elle réside au Théâtre du Grütli en 2010-12, où elle écrit et co-met en scène Outrages Ordinaires. Auteure associée jusqu’en septembre 2014 du Théâtre Saint-Gervais à Genève, elle mène des performances (Sexy Girl, Droit de Vote) interrogeant la place des femmes dans la société et crée Les poèmes téléphoniques comme une possible résistance poétique. Elle écrit aussi pour des metteurs en scène/auteurs tels que Vincent Bonillo, Marcela San Pedro, Antoinette Rychner, Karelle Ménine, et collabore à travers le collectif Nous sommes vivants à différents projets. Ses derniers travaux poursuivent sa réflexion sur la question migratoire à travers la réécriture de Les Héraclides d’Euripide, mise en scène de Delphine de Stoutz, ainsi que sur le travail et les formes d’auto-exploitation avec Carnet de travail, tandis qu’elle initie une réflexion sur notre rapport aux Amérindiens avec le texte Les Indiens (Festival du Jamais Lu, Montréal) et le scénario Désert. En 2016, elle est lauréate de la bourse littéraire Pro Helvetia pour l’écriture du roman Au milieu de la nuit. En 2017 elle écrit pour le metteur en scène Jérôme Richer un texte sur Nina Simone et un texte inspiré de la vie de Frida Kahlo et Diego Rivera pour Marcela San Pedro.

retrouvez cet-te invité-e

Fureur de lire des femmes

Julie Gilbert