NOVEMBRE 2017 DEVENEZ BÉNÉVOLES!
crédit photo: Martine Heissat

Tout homme est une nuit
Lydie Salvayre

Rencontre-lecture
SAMEDI 25 NOVEMBRE
Théâtre de la Madeleine (450 places)
20h00

Son parcours est auréolé de prix, dont le Goncourt en 2014 pour Pas pleurer (Éd. Seuil), un titre qui pourrait désigner sa posture littéraire. Lydie Salvayre appartient aux écrivains les plus reconnus d’aujourd’hui, avec une oeuvre traduite dans le monde qui dépasse la vingtaine d’ouvrages. Son style identifiable entre tous soigne la langue autant qu’elle la malmène avec une irrévérence jubilatoire ; il entrelace gravité et légèreté, sublime et grossièreté, autobiographie et fiction.

L’espagnol, sa langue maternelle, teinte son usage du français et se prête idéalement à l'adaptation théâtrale. Plusieurs de ses romans, dont La Vie commune, La Puissance des mouches et La Compagnie des spectres, ont ainsi été portés sur scène. C’est d’ailleurs là, plus précisément sur la scène de la Madeleine, que la romancière nous présente son nouveau livre : Tout homme est une nuit (Éd. Seuil).

Un jeune lettré solitaire, malade, a choisi de se retirer dans un lieu de beauté, un paisible village. L’arrivée de cet intrus dérange, bouscule, on l’épie, on le suspecte de tous les vices. Les échanges entre les autochtones au café des Sports, lieu de vie du village, sont saisissants et traduisent une sourde peur de l’étranger. Caricature d’hommes frustres ou réalité contemporaine corrosive ?

« Pourquoi, me demandai-je, pourquoi, pourquoi dans ce petit village où je m’étais échoué tout comme aux vastes États-Unis, les gens se portaient-ils avec plus d’enthousiasme vers des brutes vulgaires et qui les rabaissaient, que vers ceux qui les aidaient à relever la tête ? »


Durée 1h30 environ
La lecture sera suivie d'une rencontre animée par la journaliste Mélanie Croubalian.

événement suivant

vous aimerez aussi

Je suis mort un soir d’été

Silvia Härri

Summer

Monica Sabolo